Casablanca, laboratoire architectural du XXe siècle

Dès 1920, au coeur même des années folles, débuts de l’art déco, pionniers et colons vont inciter Casablanca à devenir la locomotive et le symbole d’un Maroc à venir : moderne, dynamique et ouvert.

Ainsi, Casablanca, laboratoire d’urbanisme et d’innovations où, pluralisme décoratif, dernières tendances, et utilisation de nouvelles technologies, telle en 1917 celle du béton armé, y seront testés et tous ces courants, feront de la ville ce qu’elle représente aujourd’hui…

On y retrouve tous les styles : arabo-andalou revisité à la française, art nouveau, néo-classicisme, art déco, néo-mauresque, fonctionnalisme, cubisme, hygiénisme, immeuble à redans, et brutalisme.

Lignes courbes, symboles de l’art nouveau, formes géométriques et caractéristiques de l’art déco, les décors et ornementations d’angelots, de corbeilles de fruits ou de têtes de lions, autant d’éléments et de mélanges qui, avec harmonie, avec frises de zellige, stuc et sculptures de bois de cèdre, forment notamment les intérêts des nombreux bâtiments administratifs du centre ville, ou comme également l’hôtel excelsior, donnent un attrait touristique tout particulier, très représentatif de ces époques avec les surprenantes créativités visibles à Casablanca.

(Source Casablanca City Guide)

Photos prises lors d’un voyage sur le thème de l’architecture en 2015.